Jump To Top

THUNDERBLOG

Fouilles sous-marines dans le Delta du Nil

Les textes égyptiens de l’époque saïte rapportent l’existence de « préposés aux portes des pays étrangers », véritables douaniers postés aux trois points-clés du pays :Éléphantine, dans l’extrême sud, l’angle oriental du delta et la bouche canopique à l’ouest, considérés comme de véritables portes.

À l’est, le « préposé à la porte des pays septentrionaux » surveillait les flux commerciaux empruntant les deux voies qui menaient au Proche-Orient : le Ouadi Toumalat et la branche pélusiaque du Nil.
À l’ouest, un « préposé à la porte des pays étrangers du Grand Vert » (la Méditerranée) contrôlait le trafic au niveau de l’embouchure canopique. L’importance de cette dernière a été récemment confirmée par les fouilles sous-marines dans la baie d’Aboukir, à l’emplacement de l’ancienne Héracléion, aujourd’hui sous les eaux ; une stèle a été sortie de la mer, portant un décret, connu depuis la fin du xixe siècle par une copie retrouvée à Naucratis, qui rapporte que Nectanébo Ier réservait « le dixième de l’or, de l’argent, du bois brut et du bois travaillé, de tout ce qui vient de la mer des Grecs » au temple de la déesse Neith à Saïs.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Delta du Nil de Wikipédia en français (auteurs)

Look UP! Look DOWN! Look OUT!